mercredi, janvier 10, 2007

billie holiday sings "strange fruit"


Southern trees bear strange fruit,

Blood on the leaves and blood at the root,
Black bodies swinging in the southern breeze,
Strange fruit hanging from the poplar trees.

Pastoral scene of the gallant south,
The bulging eyes and the twisted mouth,
Scent of magnolias, sweet and fresh,
Then the sudden smell of burning flesh.

Here is the fruit for the crows to pluck,
For the rain to gather, for the wind to suck,
For the sun to rot, for the trees to drop,
Here is a strange and bitter crop.

Après une tournée avec Artie Shaw écourtée à cause du racisme des Etats du sud
(une chanteuse noire dans un orchestre blanc), Billie Holiday rentre à NY.
Elle chante dans des clubs, en particulier au Café Society. A cette époque, on commence à la voir s'abîmer dans l'alcool, fumer de la marijuana entre les sets et enchaîner les liaisons féminines _on la surnomme alors Mister Holiday... En mars 39, elle y chante Strange Fruit pour la première fois, une métaphore du lynchage des noirs encore fréquent dans les Etats du sud. La chanson déchaîne la controverse. L'enregistrement est un fulgurant succès. Il accompagnera le Mouvement moderne des droits civiques aux US. Strange fruit y est depuis
devenu le terme synonyme de lynchage.

Technorati Tags : , , , , , ,

2 commentaires:

Pierre a dit…

ah.. Lady Blue...
immortelle!
y'en a même qui m'ont dit qu'elle avait la même voix que Madeleine Peyroux. (blasphème)
Ah la la..
si ils avaient connu Bilie avant!
et si Bilie avait les mêmes micro et les mêmes condition d'enregistrement
que madeleine..nos oreilles ne s'en remettraient pas!

Anonyme a dit…

madeleine qui ?